à la une

Editorial

Femmes de coeur

 Il est temps de clore cette année douloureuse avec un peu de douceur. 2022 aura été une année horribilis, plongée dans une multitude de drames, parmi ceux-ci une guerre d’une cruauté innommable, accompagnée d’images d’une dureté insoutenable. Dureté, c’est bien le mot qui définit le mieux le climat dans lequel l’humanité se trouve en ce moment. Anxiogène, l’époque que nous traversons laisse à penser que nous n’avons rien appris du passé, pire, que l’humain devient de plus en plus pervers. Pourtant… Voilà que surgissent deux femmes. Deux personnalités hissées au rang de ministre, deux conseillères fédérales en charge du destin de notre joli pays. Au fait de tout ce qui nous accable, politiciennes averties et chevronnées, Simonetta Sommaruga et Elisabeth Baume-Schneider nous offrent, en cette fin d’année, des actes et des mots qui soignent les maux. Simonetta Sommaruga a pris la décision de quitter son poste qu’elle a assumé avec dignité et compétence pour épauler son compagnon dans la maladie. Point besoin d’explication, les actes font place aux discours, le cœur a parlé, tout simplement. Elisabeth Baume-Schneider a prononcé dans son discours d’élection des mots essentiels à la survie de l’humanité : amour et tendresse. Nul besoin de chercher de définition dans le dictionnaire. Ces mots, ici et aujourd’hui, résonnent comme une bouffée de fraicheur, d’espoir, et nous font tant de bien. Pour ma part, et je vous souhaite d’en faire de même, je vais déposer ces deux cadeaux...

lire plus

Barbara Lanthemann, rédactrice en cheffe

actualité

Renforcer l'AVS grâce aux bénéfices de la banque nationale !

 

Signe l’initiative ici : https://initiative-bns.ch/

 

 

    Signer pour nos idées

    Extrait du dernier numéro

    Transparence

    En Suisse, le montant du salaire reste un sujet tabou. Dans la plupart des cas, les offres d’emploi ne mentionnent pas la rémunération proposée. De fait, on estime que le salaire fait partie de la sphère privée et n’a pas à être discutée ou divulguée en public. On accepte cependant que notre salaire soit transmis aux autorités fiscales, aux offices des poursuites ou encore au futur bailleur pour une recherche de logement. La sphère privée semble aujourd’hui de plus en plus ténue. La publication de moult informations nous concernant sur le net, sur les réseaux sociaux, telles que la profession, l’employeur, l’état civil, le lieu d’habitation, les photos de nos loisirs, de nos proches et autres domaines privés, ont déjà largement restreint la protection de nos données. Dans ce contexte, la publication de notre salaire pourrait sembler cohérente. Les employeurs, de leur côté, pourraient être tentés d’imposer l’interdiction de divulgation des salaires au sein de leur entreprise. Ce...

    lire plus

    Le journal Le PeupleVS et sa rédaction sont indépendants du Parti Socialiste du Valais Romand. Le PeupleVS est produit par une rédaction composée de militant⋅e⋅s. La rédaction est ouverte à chaque membre ou sympathisant⋅e du PSVr. Nous accueillons volontiers vos textes à l’adresse: redaction@le-peuplevs.ch (max. 1700 caractères).