à la une

Editorial

Edito

Il souffle un foehn qui décorne un bœuf, ce dimanche de votations. Et pas que… Nous traversons une période extraordinaire, dans tous les sens du terme. En bon, et en moins bon. De la peur du lendemain, tant au niveau de la fin du mois que de la fin du monde. Notre démocratie, eh oui ça arrive, nous permet de poser les lignes rouges pour ne pas franchir les limites de l’insupportable. Au niveau suisse, le peuple et les cantons ( !) ont tranché. Ce sera oui à une retraite digne avec une 13ème rente AVS, soit 8.33 % de plus par mois. Pour de nombreuses et nombreux habitant·es de de ce pays, c’est une bouffée d’oxygène bienvenue, voire indispensable. Il aura fallu qu’une organisation syndicale tape du poing sur le table pour mettre le Conseil fédéral et le Parlement au diapason. Il aura fallu que les militant·es de gauche se fédèrent pour mener une campagne de terrain et répondre ainsi aux millions dépensés par les adversaires, à coup de publicités mensongères et affiches tapageuses. Quelle gifle ! Quelle leçon de démocratie populaire ! Quant aux ex-conseillers fédéraux, ils auront eu le mérite de soulever la question de l’illégitimité de leur rente à vie, que dieu fasse qu’ils le regrettent un jour ! Les jeunes PLR se mordront les doigts d’avoir ainsi lancé une fusée qui a fait pshhht, les voilà avertis, travailler plus n’est pas une sujet, et si l’envie devait les prendre de remettre le sujet sur le tapis, c’est qu’ils sont fous ou désespérés ! Le personnel de la vente en...

lire plus

Barbara Lanthemann, rédactrice en cheffe

Extrait du dernier numéro

Une réforme fiscale au profit des privilégié-e-s

Bien qu’il éprouve de grandes difficultés à boucler son budget, le Conseil d’Etat a mis sur la table une réforme fiscale partielle des personnes physiques. Avec ce projet, il a proposé certaines niches fiscales, telles qu’augmenter les déductions pour les frais de garde ou pour les caisses-maladies. De manière globale, un tel projet aurait entrainé une diminution des recettes fiscales pour le Canton de 42 millions et de 21,7 millions pour les communes.   Par la suite, le parlement s’est emparé du dossier et a détérioré ce projet de loi en proposant toujours plus de cadeaux fiscaux pour les classes moyennes supérieures et les nantis de ce Canton. Par exemple, le parlement a accepté une diminution fiscale pour les revenus nets imposables entre 97’500 et 194'800 frs. Pour disposer d’un tel montant sur notre déclaration d’impôt, il faut avoir un revenu brut entre 150'000 et 250'000 frs, soit déjà de très hauts salaires. Pour preuve, seuls 14'000 contribuables sont concernés par une...

lire plus

Le journal Le PeupleVS et sa rédaction sont indépendants du Parti Socialiste du Valais Romand. Le PeupleVS est produit par une rédaction composée de militant⋅e⋅s. La rédaction est ouverte à chaque membre ou sympathisant⋅e du PSVr. Nous accueillons volontiers vos textes à l’adresse: redaction@le-peuplevs.ch (max. 1700 caractères).