La propagande israélienne veut nous faire croire que tout a commencé le 7 octobre 2023 avec l’attaque du Hamas contre le territoire israélien faisant plus de 1’000 victimes et plusieurs centaines d’otages. Or, depuis 2009 avec l’accession de Netanyahou au pouvoir, la seule politique d’Israël est la colonisation de la Cisjordanie avec le vol des terres des Palestiniens, l’assassinat de ceux qui s’y opposent et l’emprisonnement de ceux qui manifestent contre.

Netanyahou a vendu à son peuple le concept de colonisation en toute sécurité. Ce concept a volé en éclat le 7 octobre dernier. Israël dirigé par l’extrême droite et les religieux ultra-orthodoxes répond comme savent le faire les extrémistes, soit par une violence aveugle. En Ukraine chacun se souvient des images du village de Boutcha où les Russes ont massacré la population laissant les cadavres gisant à même le sol et provoquant la réaction indignée du monde occidental. Depuis l’invasion de la bande de Gaza il y a 7 mois, l’armée israélienne provoque un Boutcha par jour avec une moyenne de plus de 100 morts par jour en grande majorité des civils et des enfants. C’est dans ce contexte que des étudiants se mobilisent dans les universités et que la cour pénale internationale agit.

La propagande israélienne sort les grosses ficelles de l’antisémitisme pour critiquer ces engagements. Pour le gouvernement israélien, spolier et assassiner des Palestiniens depuis des décennies fait partie de la normalité. Israël dirigé par l’extrême droite et les religieux ultra-orthodoxes est un état terroriste, le Hamas dirigé par des fanatiques religieux est une organisation terroriste. La décision de la CPI demandant la mise en accusation de ces deux entités est donc parfaitement légitime.

Daniel Schmid

Le PeupleVS 2023