à la une

Editorial

Locataires, sauve qui peut?

Pendant de nombreuses années, on avait l’impression que le thème « locataires » était un peu snobé par les politiques en Valais. S’il est vrai que dans notre Canton, le taux de logements en propriété se situe en 2020 à 54,3 %, il n’en demeure pas moins que le taux de logements en location a augmenté et se trouve aujourd’hui au niveau de 41 %. On peut dès lors se réjouir que certains de nos élu·es socialistes s’intéressent à cette question et se mettent à l’écoute des locataires de notre Canton. En 2020, l’initiative fédérale « Davantage de loyers abordables » essuyait un échec cuisant en Valais avec plus de 67 % de refus. L’office fédéral de la statistique publiait en juin de cette année les derniers chiffres relatifs au taux de logements vacants. Pour le Canton du Valais, de 2.29 % en 2021, celui se trouve à 1.87 % aujourd’hui. Si ce taux devait encore baisser, et les experts de l’immobilier le prédisent, les locataires vont devoir faire face à une période difficile. Moins de logements vacants signifie forcément une plus grosse pression sur les prix. Quelques visites d’appartement à louer dans le Valais central ont récemment soulevé le problème des abus répétés de certains propriétaires peu scrupuleux : logements insalubres, vétustes, mal isolés, peu équipés, tout cela pour un loyer élevé voire excessif !  Pour celle et celui qui doit impérativement trouver un nouveau chez soi, le parcours peut s’avérer compliqué. Si j’en crois les informations à disposition sur la toile,...

lire plus

Barbara Lanthemann, rédactrice en cheffe

actualité

Votations cantonales

Le 27 novembre 2022 | votations en Valais:

  • Modification de la loi d’application contonale de la loi fédérale sur les allocations familiales
  • La loi sur les soins palliatifs et l’encadrement de la pratique de l’assistance au suicide en institution.

Signer pour nos idées

Extrait du dernier numéro

L’armée contre la démocratie

L’ARMÉE CONTRE LA DÉMOCRATIE Le peuple suisse ne votera pas sur l’achat des F-35 américains avant la signature des contrats d’acquisition. Fin août, le Conseil fédéral a douché les espoirs des opposants à l’achat de l’avion US. Les auteurs de l’initiative dénoncent une « lâche manœuvre d’évitement », alors que le choix du F-35A est devenu un véritable scandale d’État. Le Conseil fédéral a indiqué que le Département de la défense transmettra au Parlement son message sur l’initiative « Stop F-35 » d’ici la session de décembre 2022. Cette annonce exclut la possibilité de voter sur l’initiative du Groupe pour une Suisse sans armée (GSSA), du PS et des Verts en mars 2023, soit avant l’expiration de la validité des offres contractuelles américaines.   DU BOUT DES LÈVRES Le 27 septembre 2020, les citoyennes et les citoyens suisses ont accepté du bout des lèvres, par 8’000 voix d’écart (50,1 % de oui !), l’acquisition de nouveaux avions de combat. Aujourd’hui, la question n’est plus de...

lire plus

Le journal Le PeupleVS et sa rédaction sont indépendants du Parti Socialiste du Valais Romand. Le PeupleVS est produit par une rédaction composée de militant⋅e⋅s. La rédaction est ouverte à chaque membre ou sympathisant⋅e du PSVr. Nous accueillons volontiers vos textes à l’adresse: redaction@le-peuplevs.ch (max. 1700 caractères).