à la une

Editorial

VOTE

Déjà s’affûtent les thèmes et arguments de campagne en vue des prochaines élections fédérales d’octobre 2023. Nos démocraties sont fragiles. Il suffit de scruter le monde pour constater l’effet dévastateur des mouvements d’extrême droite qui n’hésitent plus à user de violence pour assoir leur pouvoir ou contester des élections démocratiques qui ne leur sont pas favorables. S’appuyant sur un état de droit, nos démocraties ne peuvent user des mêmes armes que leurs opposants pour se défendre, et c’est tant mieux. Quand les supporters de Trump ou Bolsonaro envahissent et saccagent les institutions, on ne leur tire pas dessus… Lorsqu’un opposant au régime ou une journaliste parle trop fort, on ne l’enferme pas, on ne l’assassine pas en pleine rue. La démocratie suisse n’est certes pas menacée, aujourd’hui, par des mouvements de cet ordre-là. Ce qui l’est davantage, c’est la cohésion sociale d’un pays qui traverse une crise importante. Pouvoir d’achat, politique sociale, système de santé, ressources énergétiques, environnement, migration, tant de sujets qui pourraient inciter les représentants de l’extrême droite à diviser la population, à fragiliser encore davantage l’esprit de solidarité qui a fait notre histoire. Les ténors du caniveau sont à pied d’œuvre et reprennent déjà à l’unisson la vielle rengaine de l’immigration « massive », bouc émissaire simpliste et facile à agiter dans les circonstances actuelles. La démocratie suisse n’a pas besoin de nationalistes qui...

lire plus

Barbara Lanthemann, rédactrice en cheffe

actualité

Renforcer l'AVS grâce aux bénéfices de la banque nationale !

 

Signe l’initiative ici : https://initiative-bns.ch/

 

 

    Signer pour nos idées

    Extrait du dernier numéro

    LOM – En route vers le referendum ?

     Pour le personnel de la vente, le mois de décembre est traditionnellement le pire mois de l'année. En effet en décembre il ne doit pas seulement travailler jusqu'à 20h voire 21 heures les vendredis soir mais en plus il doit être à pied d'œuvre pendant les différentes nocturnes et doit également subir 2 ouvertures dominicales. Avec une telle charge de travail, il n'est pas difficile d'imaginer dans quel état de fatigue le personnel arrive à Noël ! C'est dans ce contexte déjà lourd et pesant où la fatigue accumulée se fait de plus en plus sentir que le Conseil d'Etat a proposé au parlement lors de la cession de décembre 2022, une réforme de la LOM qui aurait comme conséquence unique, si elle devait être acceptée telle que présentée, de détériorer les conditions de travail du personnel de la vente. Conditions de travail déjà pénibles voire précaires pour bon nombre de salarié-e-s de ce secteur d'activité qui occupe par ailleurs une majorité de personnel féminin. En effet avec les...

    lire plus

    Le journal Le PeupleVS et sa rédaction sont indépendants du Parti Socialiste du Valais Romand. Le PeupleVS est produit par une rédaction composée de militant⋅e⋅s. La rédaction est ouverte à chaque membre ou sympathisant⋅e du PSVr. Nous accueillons volontiers vos textes à l’adresse: redaction@le-peuplevs.ch (max. 1700 caractères).